La coopération au service de la jeunesse francophone

BD2

Consciente de l’importance du rôle des jeunes citoyens, l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) considère comme primordiale la participation des jeunes à la vie politique. Elle voit cette participation comme un facteur essentiel au progrès de la société civile et de la démocratie tant au niveau national qu’international.

La décision de créer le Parlement francophone des jeunes (PFJ) a été prise lors du Sommet des chefs d’État et de gouvernement de la Francophonie à Moncton, en septembre 1999, dont le thème était justement la jeunesse. Sa mise en œuvre en a été confiée à l’APF, grâce au financement de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

Les objectifs principaux du PFJ sont de développer la formation civique et de renforcer la solidarité entre les jeunes venant de tous les horizons de la Francophonie, en les initiant à l’activité parlementaire.

CélineEn 2003, l’APF a également décidé d’étendre le champ de ses interventions en direction des jeunes en instituant, en collaboration avec l’Organisation internationale de la Francophonie, un soutien aux Parlements nationaux de jeunes (PNJ). Cette intervention poursuit un double objectif : renforcer les parlements de jeunes au sein des sections membres et susciter la création de telles structures dans les sections qui en sont dépourvues. Dans ce cadre, l’APF apporte auprès de ces parlements son expertise acquise dans l’organisation de ce genre de manifestation ainsi qu’un appui matériel.

Nous sommes heureux de donner la chance à des jeunes de tous les horizons de la Francophonie de vivre une expérience parlementaire enrichissante et vivante en participant au PFJ.

Bachir Dieye, Conseiller à la Commission de la coopération et du développement / Région Afrique / Responsable des Programmes jeunesse de l’APF
Céline Argy, Conseillère, responsable de la communication / Responsable adjointe du PFJ